A propos du CLAP

Le

Comité Liège Air Propre

(CLAP)

Ce groupement est né suite aux réponses sans intérêt et monotones de la SOWAER aux plaintes des riverains.

Ces réponses se résument ainsi : « nous actons votre plainte, mais toutes les règles établies par la Région Wallonne (RW) ont été respectées ».

Cette réponse type est anormale si nous partons des principes suivants :

  1. la RW a bien étudié les phénomènes physiques liés à son projet de développement aéroportuaire à Liège-Bierset ;
  2. la RW a pris des mesures efficaces pour protéger les riverains de ces phénomènes physiques ;
  3. La RW aurait même adopté un système qu’on nous envierait de par le monde.

Si ces 3 principes ont été respectés, s’ils ont été mis en œuvre et donc s’ils sont réels et actuels, il ne devrait plus y avoir de plaintes…

Or il y a des plaintes, et celles-ci sont incontestablement de plus en plus nombreuses.

Puisque la RW ne fournissait pas de réponse argumentée, voire même pas de début de réponse du tout, ces riverains ont choisi, pour résoudre ces contradictions, l’option d’étudier par eux même ces sujets en cherchant les règles de l’art, en appliquant celles de la physique, des mathématiques et de la logique, sans oublier l’aspect juridique.

Cette étude a débuté début 2019.

Aujourd’hui ces riverains sont « au regret » de pouvoir démontrer qu’en relation avec les principes listés ci-dessus :

  1. La RW n’a pas bien étudié son projet. En effet, elle a évité les règles de l’art, les normes connues et les références internationales indiscutables. Pourtant elle a vendu son analyse superficielle, son travail parcellaire et indigne d’une démarche scientifique, comme étant la 7ème merveille du monde. En analysant moins que ce que les règles de l’art prévoient voire en les délaissant, elle aurait inventé la formule miracle qui solutionne tout. Cependant il n’y a pas de miracle, il y a juste une diabolique mystification ayant consacré les pires pratiques qui méritaient pourtant juste une cote exécrable !
  2. Il est évident que, quand on ne maîtrise pas son projet parce qu’on l’a mal étudié, il est impossible que les solutions proposées résolvent les problèmes potentiels. Les solutions proposées ne peuvent faire illusion qu’un certain temps, le temps qu’on se rende compte de la supercherie. Ce temps est révolu !
  3. Si le système de la RW est unique, c’est peut-être parce que les gens qui connaissent ce sujet savent que les solutions proposées sont inefficientes, voire totalement erronées. À notre connaissance, la RW n’a pas breveté son système, alors si personne d’autre ne l’utilise, il faut peut-être se poser des questions…

En résumé, les riverains osent et prétendent démontrer que les solutions miracles proposées par la RW sont, en fait, la plus grande escroquerie intellectuelle de ces dernières années destinée à masquer une analyse déficiente et parcellaire de son projet, voire à limiter le coût de mesures de protection qui seraient pour le moins efficaces.

C’est aussi pour cela que le CLAP a initié une procédure judiciaire en vue de contraindre les acteurs aéroportuaires au respect des législations et des normes existantes.